Mardi 15 janvier 2 15 /01 /Jan 22:51
Cela fait pas mal de temps que je ne m'exprime pas sur ce blog. La cause en est les querelles internes au MoDem du Calvados, qui m'ont par ailleurs toujours exaspéré au plus haut point.

Autant dire les choses telles qu'elles sont: Le Calvados est aujourd'hui NOYAUTE par un clan articulé autour d'une personne qui a trahi F. Bayrou lors des élections législatives. Cette personne s'appelle Rodolphe Thomas, actuel maire d'Hérouville-Saint-Clair, et candidat ... MoDem aux municipales de mars prochain dans cette même ville.

Je ne doute pas personnellement de la qualité et des compétences de cet homme: j'ai simplement des doutes sur la fiabilité de son engagement vis-à-vis du MoDem. Est-ce un ralliement de dernière minute par opportunisme politique? L'avenir le dira. Nous en saurons plus après les municipales de mars prochain...

Toujours est-il qu'autour de cet homme s'est formé un véritable clan, que je dénonce sur ce blog, clan qui a pris le pouvoir dans le Calvados ces derniers mois. Ainsi il en va de P. Lailler, son suppléant lors des dernières législatives, aujourd'hui investi par le MoDem pour les municipales sur Caen. Ainsi il en va de JC. Deslocque, son directeur de cabinet, investi par le MoDem pour les municipales sur la ville de Ouistreham. Ainsi il en va de N. Barqi, employé de la mairie d'Hérouville-Saint-Clair, selon mes informations, et ex-suppléant aux législatives de S. Therou, Président de la Fédération du MoDem de l'Orne et "régent" du Calvados. Ainsi, à un degré moindre il en va encore de Jérome Hommais, candidat aux cantonnales sur une circonscription caennaise, ... et également salarié à la mairie d'Hérouville. La mairie d'Hérouville-Saint-Clair serait-elle devenue le centre du MoDem du Calvados?

Dans ce jeu des 7 familles, on a du mal à s'y retrouver... où plutôt au contraire on s'y retrouve bien trop facilement. Toujours est-il qu'en tant que simple militant, je n'ai pas envie de jouer l'avenir du MoDem du Calvados à la roulette... Même si les casinos sont à profusion dans le coin.

Un pseudo "conseil départemental" s'est tenu en famille ce soir, afin de "débarquer" F. Chazal et F. Lelièvre de leurs fonctions. Dans le même temps, P. Lailler a été promu responsable du MoDem du Calvados. Dans le même temps F. Chazal a été suspendu (et non pas radié, je crois que la différence est importante) du MoDem selon les dires du journal Ouest-France, pour avoir déclaré sa candidature aux municipales de Caen ce midi, en tant que MoDem, sur une liste menée par le maire UMP sortant B. Le Brethon... On le comprend, tout ceci n'est que péripétie temporaire. Les municipales constitueront le couperet... F. Chazal ou le clan R. Thomas? Une fois encore, ce sont les électeurs qui seront seuls juges... Personnellement, j'ai fait un choix en conscience, en faveur de F. Chazal, et pour l'avenir du MoDem.

Ajout du 16/01/07

L'information recueillie sur un autre blog, selon laquelle F. Chazal a été suspendu du MoDem est inexacte. F. Chazal est toujours membre actif du MoDem, vu des instances parisiennes.
Par JF le démocrate - Publié dans : Mouvement Démocrate
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Samedi 5 janvier 6 05 /01 /Jan 22:04
Je me permets, sans son autorisation préalable mais je suis persuadé qu'elle ne m'en voudra pas, de retranscrire ci-après un billet du blog de Mirabelle concernant l'élection des représentants au conseil national du MoDem, pour ce qui concerne la région Basse-Normandie. Je tiens par ailleurs à affirmer que je soutiens personnellement la liste équivalente présentée en Haute-Normandie.

Elections du Conseil Départemental : Soutenons Basse-Normandie en mouvement

L'élection du collège des adhérents au Conseil National du Mouvement Démocrate aura lieu dans chaque département entre le jeudi 17, le vendredi 18 et le samedi 19 janvier 2008 . Ce collège comprend 180 adhérents suivant nos statuts adoptés à Villepinte.

 

En région Basse-Normandie, comme notre porte-parole Frédéric CHAZAL vous en a informé, une liste trans-départementale d'union devait être constituée, mais elle n'a pu aboutir. Plusieurs listes donc ont été constituées, en respectant la parité imposée. Ce pluralisme, cette volonté des adhérents à se fédérer en nombre, en si peu de temps et durant la période de fêtes, témoigne de la bonne vitalité et de l'engagement actif des adhérents, ce que François BAYROU a toujours souhaité.

 

Vous aurez donc à choisir une liste, plus en fonctions des femmes et des hommes qui la composent, en fonction de votre connaissance des personnes, de leur parcours ou de leur engagement. Les professions de foi vous permettront de connaître les grandes thématiques de ces listes et de vous guider dans votre vote.

 

Dans la lignée de « Démocrates en mouvement » qui réunissait des personnalités telles que Virginie Votier, Franz Vasseur ou Laure Leforestier en Haute-Normandie, qui a permis la transformation substantielle des statuts à Villepinte, cette liste souhaite incarner le mouvement et l'idéal démocrate lié à la fondation de notre Mouvement Démocrate.

 

Voici le site général :

 

http://www.regions-en-mouvement.fr/


La profession de foi :
 

http://regionsenmouvement.free.fr/cms/uploads/File/Basse%...


La liste :
 

Frédéric CHAZAL, 39 ans, habite Salenelles, porte-parole du MoDem 14, Maire de Salenelles, Président de la communauté de communes « Cabalor », économiste et chef d'entreprise, candidat aux Législatives sur la circonscription de Cabourg. http://www.frederic-chazal.net/

 

Claire HOTIMSKY, 46 ans, juriste, spécialisée en droit public, habite Danestal, suppléante de Frédéric Chazal aux Législatives.

 

Franck LELIEVRE, 48 ans, habite Fontaine-Etoupefour, professeur de Philosophie en Classes Préparatoires, responsable de la commission « élections » du MoDem 14, candidat aux Législatives sur la circonsription de Vire. http://francklelievre.hautetfort.com/

 

Janine CHABBERT, 65 ans, habite Caen, conseiller juridique, militante de l'UDF puis du MoDem.

 

Serge LADAN 45 ans, maire-adjoint de St Rémy sur Orne, habite St Rémy, assureur, suppléant de Franck Lelièvre aux élections de juin. http://sergeladan.hautetfort.com/

 

Olivera LAJON-PAVLOVIC, 38 ans, habite Fontaine-Etoupefour, militante du MoDem, bibliothécaire à la médiathèque de Falaise.

 

 -----

 

Mobilisez-vous en nombre pour ce scrutin car c'est par vos votes que vous pourrez vous exprimer et agir pour notre Mouvement.

 
Ce Conseil National est le Parlement du Mouvement Démocrate. Il prend toutes les décisions nécessaires au fonctionnement du mouvement. Il soumet à la Conférence Nationale, les programmes et projets. Il contrôle le Comité Exécutif. De plus, les adhérents bénéficient d'un droit de saisine du Bureau National.

 

C’est important, VOTEZ !


Par JF le démocrate - Publié dans : Mouvement Démocrate
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mercredi 2 janvier 3 02 /01 /Jan 01:19
Bon, je sais, j'ai un jour de retard. Mais quand même:


bonne-annee-2008.jpg

... avec une pensée spéciale pour celle qui a égayé ma fin d'année, et dont je ne désespère pas réussir un jour à lui faire prendre la carte du MoDem, même si pour le moment toutes mes tentatives ont été vaines (quitte à faire un peu de provoc', je pense que les lecteurs masculins seront majoritairement en accord avec mes propos: il est vraiment très difficile voire du domaine de l'impossible, de faire entendre raison à une femme...). Promis, juré, les billets suivants seront plus sérieux.
Par JF le démocrate - Publié dans : Divers
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Jeudi 20 décembre 4 20 /12 /Déc 20:02
Je lis aujourd'hui dans la presse que le directeur de cabinet de Christine Boutin, Jean-Paul Bolufer est contraint de démissionner. La raison: ne payer que 1.197 euros mensuels de loyer, soit un peu plus d'un SMIC. Serais-je tombé sur la tête, me suis-je demandé à la lecture de ce "non-évènement", d'autant plus que l'appartement qu'il occupe depuis 1981 est situé en plein centre de Paris, dans le quartier de Port-Royal. C'est dire qu'à chaque fois que ce pauvre homme sort de chez lui, s'il a par malheur l'habitude de circuler dans Paris en voiture, il tombe en plein dans les embouteillages...

Certes l'appartement fait tout de même 190 m2, mais bon dans certains immeubles parisiens, les pièces sont grandes, parfois hautes de plafond (donc très onéreuses à chauffer aussi)... Encore un malheureux qui se fait lyncher sans raison me suis-je dit.

Et puis, j'ai pris conscience que le loyer payé était d'environ 3.000 euros inférieur au prix du marché (je vous laisse faire le calcul depuis 1981). Et puis j'ai pris conscience que l'homme n'est pas n'importe qui: directeur de cabinet du Ministre délégué au logement, ayant notamment déclaré un jour: "Aujourd'hui, se trouvent dans le parc HLM des gens qui ne devraient pas y être, et se trouvent dans la rue, dans des campings, des gens qui devraient y être. (...)  Je considère que c'est un véritable scandale." Et puis je l'ai encore entendu déclarer qu'il était victime "d'une chasse à l'homme", et qu'il ne bénéficiait "d'aucun privilège".

Alors, après réflexion, je me suis dit qu'un seul mot me venait à l'esprit concernant cet homme (et sans doute bien d'autres qui se tapissent encore dans leurs privilèges, qu'ils soient de droite ou de gauche, peu importe) et la situation qu'il essaye vainement, désespérément et même maladroitement de défendre: ECOEUREMENT.
Par JF le démocrate - Publié dans : Paysage politique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Mercredi 19 décembre 3 19 /12 /Déc 17:43
Rafale.jpg La logique eut voulu de parler aujourd'hui "pipole", un mot qui revient hélas à la mode avec les pérégrinations récentes de notre Président chez Mickey, en compagnie de ... inutile de citer son nom je crois, à la manière d'un JFK et d'une Marilyn. Tout ça peut-être pour nous faire oublier le colonel Mouammar Kadhafi?! Peu importe, je parlerai quand même de Kadhafi dans cet article. Car il se veut être consacré au fleuron de notre aviation militaire, le Rafale de la société Dassault Aviation (avec pour principaux équipementiers Thalès et Safran).

Merveilleux avion, capable de faire papa et maman, ce qui donne en jargon militaire, multi-rôles, multi-missions, le Rafale se veut être un avion complètement polyvalent, apte au combat aérien, aux missions air-sol, aux missions de reconnaissance, tout comme à la frappe nucléaire. Dans sa version "Marine", il peut également être emporté sur Porte-Avions.

Une merveille de technologie intégrant un Radar à Balayage Electronique (dénommé RBE2), un système optronique de désignation de cible, baptisé OSF (Optronique Secteur Frontal), et capable d'emporter tous les armements standards français, y compris le futur missile de dissuasion nucléaire dénommé ASMP-A.

Merveille de compacité également, car du fait de sa taille réduite, cet avion peut donner l'impression que tous ses équipements ont été rentrés "au chausse-pied", tout comme lorsque l'on observe le cockpit, on peut également se demander si le pilote ne doit pas être lui aussi installé "au chausse-pied" dans son siège (obèses s'abstenir).

Pour ceux qui sont déjà allé au Salon aéronautique du Bourget, les démonstrations en vol de cet appareil laissent pantois. La beauté de ses lignes qui démontre que ses caractéristiques aérodynamiques ont été extrêmement travaillées, son hyper-réactivité (qui dénote de l'expertise européenne voire mondiale de la société Dassault Aviation dans la mise au point de commandes de vol électriques), tranchent avec tous les autres appareils militaires présents, qu'ils soient européens, américains ou russes.

Pour ceux qui ont déjà discuté avec des pilotes de Rafale, l'impression demeure la même: les pilotes adorent cet avion, tellement maniable et évolué. Guère étonnant dès lors qu'en  2002, Le Rafale ait séduit l'Armée de l'Air sud-Coréenne, au point d'être choisi "sur le papier" lors d'un appel d'offres très disputé. Mais c'était sans compter sur le lobbying politique américain. Sans compter qu'il était tout simplement impossible pour la Corée du Sud d'acheter du matériel militaire qui ne soit pas américain... C'est ainsi que 40 avions F-15 ont été commandés à la place du Rafale...

Il y a peu de temps, le Rafale a failli se vendre au Maroc. Un couac monumental entre Dassault d'une part et l'Etat français d'autre part, les deux n'ayant visiblement pas la même vision du prix de l'appareil. Ahurissant! Hervé Morin a démontré à cette occasion toute ses qualités de VRP en déclarant que le Rafale était un avion trop sophistiqué et trop cher... Peut-être, mais personnellement, je ne lui confierais même pas la responsabilité de la vente d'un aspirateur... Enfin, heureusement un remaniement ministériel est envisagé dans les mois qui viennent...

Et puis, le colonel Mouammar Kadhafi apparaît aujourd'hui comme un sauveur! Un MoU (Memorandum of Understanding) a été signé pour une négociation de 6 mois portant sur l'achat de 14 avions Rafale par la Lybie. Le contrat est loin d'être signé... Personnellement, je tiens à souhaiter beaucoup de courage aux équipes commerciales en charge de cette négociation. Elles en auront besoin.
Par JF le démocrate - Publié dans : Divers
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Lundi 17 décembre 1 17 /12 /Déc 21:17
Un coup de gueule aujourd'hui, en plus de mon article qui se veut être assez satirique au vu du discours prononcé par André Santini en clôture du Conseil National du Nouveau Centre. Et un avertissement aussi...

Ne nous tirons-pas une balle dans le pied!!!!! Ce serait jouer le jeu de nos adversaires, ceux qui ne souhaitent pas qu'un MoDem fort puisse se développer... Hors, il est à constater que certaines personnes sur Internet, qui jouissent d'une certaine renommée sont actuellement en train de jouer "au con", pardonnez-moi l'expression. Nicolas Sarkozy a un jour prononcé maladroitement - à mon sens - la  phrase: "La France, soit on l'aime, soit on la quitte". Le MoDem n'est pas un pays, c'est un parti politique, une association régie par la loi de 1901. En ce sens il ne saurait prendre la même valeur que la France. Aussi n'ai-je pas peur d'écrire aujourd'hui: "Le MoDem, soit on l'accepte tel qu'il est, soit on le quitte!". Il n'y a aucune honte à ça. Tout est question de savoir prendre une décision, ce que hélas certains ne savent pas faire visiblement...

Il n'y a pas de honte à vouloir créer autre chose, quelque chose de novateur qui un jour peut-être se rapprochera du MoDem. Mais le torpiller en son sein, du fait de ses humeurs, de sa cyclothymie, constitue je trouve quelque chose de lamentable!!!! Torpiller pour le plaisir de torpiller n'a jamais rien donné de bon... Certaines personnes, qui ne sont aucunement en lien sur ce blog se reconnaîtront peut-être... Peu importe, je me suis suffisamment fait torpiller moi-même (jusqu'à qu'à mon département c'est dire!, merci beaucoup H....), pour savoir à quel point cela relève de la médiocrité. Mais parfois il faut savoir faire un choix. In ou out. Les deux choix sont respectables, pourvu qu'on ait le courage de se prononcer en faveur de l'un ou de l'autre. Prendre une position critique (ce qui est favorable au MoDem je pense) n'est pas synonyme de tout casser, sauf à être bête, même quand on se croit - à tort - surdoué(e)! Eh oui, il faut bien ramener certains ou certaines sur Terre...

Mais les torpillages venant de l'intérieur, ... je suis au regret de constater que c'est ce qu'il y a de plus désolant, de plus navrant aussi... Peut-être que les personnes qui se livrent à ce genre d'exercice n'ont tout simplement pas l'esprit MoDem - mais beaucoup plus un esprit individualiste -, et que seule à leurs yeux compte leur splendeur. C'est infiniment regrettable je trouve. A mettre de côté tout simplement, en attendant qu'elles réfléchissent un peu, si toutefois cela leur est possible, voire accessible.
Par JF le démocrate - Publié dans : Témoignages personnels
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires
Lundi 17 décembre 1 17 /12 /Déc 20:30
Santini.jpg Bonne nouvelle, en tout cas pour ses adeptes. Le Nouveau Centre se structure! C'est ainsi que sous la houlette de son emblématique et charismatique Président Hervé Morin, le Nouveau Centre a tenu son conseil national le week-end dernier.

Vous pourrez retrouver sur le site du Nouveau Centre, l'intégralité des 4 discours de clôture prononcés respectivement par Hervé MorinFrançois Sauvadet, André Santini et Damien Abad.

Personnellement, je ne peux m'empêcher de retranscrire sur ce billet le discours de notre fumeur (ou peut-être ex-fumeur d'ailleurs, je ne me tiens pas au courant de toute l'actualité) de cigares le plus connu de France, je veux bien sûr parler d'André Santini. Mais comme j'ai toujours porté un regard critique, voire que certains pourraient qualifier de "taquin" sur les choses, le lecteur trouvera également en bleu et en italique dans le texte, quelques annotations ou commentaires qui me sont propres...


Discours de clôture d'André Santini du 16 novembre 2007


Messieurs les Présidents,
Mes Chers Collègues,
Mes Chers Amis,


Pourquoi fait-on de la politique ?

Pour défendre des idées certes, pour servir, certes, pour écouter aussi… mais surtout parce que c’est passionnant…

La politique est une aventure. Elle est même une grande aventure quand on a la chance de la vivre aux cotés d’un homme comme Nicolas Sarkozy, et plus généralement dans le sillage de l’enthousiasme soulevé par son élection à la présidence de la république. (un remaniement ministériel étant envisagé prochainement, un hommage au souverrain ne nuit jamais, surtout lorsqu'on n'est pas sûr du tout de conserver son poste)

Il ne faut pas oublier le taux de participation record de la présidentielle et le message ainsi envoyé par les Français : (encore un qui pense être dans la tête de chaque Français et parfaitement le comprendre: voir à ce propos un billet que j'avais écrit et qui s'intitulait "Le manuel du parfait politicien") nous avons des inquiétudes sur l’avenir, nous avons un avis sur les propositions qui nous sont soumises et surtout nous croyons à la politique, nous avons confiance dans la capacité de certains à faire évoluer les choses dans le bon sens, à rendre la France, l’Europe et le monde meilleurs… et d’ailleurs nous avons choisi un homme, une équipe, un programme pour cela. (redondance d'hommages au suzerrain est toujours conseillée quand on veut garder sa place...)

Cet homme et cette équipe savent que notre pays peut avancer et franchir les obstacles, et ils le veulent, oui ils veulent plus que tout que notre pays avance, mieux, plus vite, de façon plus juste et équitable… en  matière d’emploi, de retraites, de logement, de sécurité… sans remettre en cause la solidarité entre les générations, en léguant une planète propre à nos enfants.(Là, ça fait la troisième fois, ça commence à faire beaucoup quand même, allez André, il serait peut-être temps de parler du Nouveau Centre!)

Et nous au Nouveau centre (enfin!!!!) nous faisons partie de cette équipe, c’est cela qui est passionnant (c'est sûr que c'est mieux que d'être sur la touche...), c’est cela que nous recherchons dans l’action politique : la joie, le bonheur de participer collectivement à une oeuvre… collective justement.
A la question "quelle doit être pour vous la priorité des centristes ?", vous répondez sur notre blog, à 40% : "Agir au sein du gouvernement". 

Alors oui, au Nouveau Centre nous agissons. (nous agissons, ou nous tentons vainement, et encore quand l'occasion se présente, de nous faire entendre?!)

Alors oui, au Nouveau Centre, nous faisons partie de cette équipe, de cette dream team (début de la phase "mode US") qui s’est mise au service de la France et des Français depuis l’été dernier.

Notre groupe parlementaire aussi est une dream team (suite, et en plus c'est tellement mieux en le disant...) sous l’impulsion de son coach (suite toujours...) François SAUVADET…

Et nos candidates et nos candidats sont notre dream team (suite encore...) de demain !

Nous ne devons pas avoir peur de dire que nous sommes fiers d’en être, que c’est exaltant, que l’on a beau faire ni sport ni exercice on peut connaître l’ivresse de l’altitude (et des postes chèrement gagnés!), la satisfaction du devoir accompli.

C’est auprès des Français, comme députés, maires, conseillers municipaux, généraux ou régionaux comme militants que sommes pleinement nous-mêmes ; (attention à ne pas trop en faire quand même, à ne pas trop nous prendre pour des "imbéciles"...)

Pour une de mes campagnes j’avais choisi comme slogan « Il n’est pas nécessaire d’être triste pour être efficace », je crois que c’est une de nos marques de fabrique et nous devons faire partager cet esprit de service, d’entreprise et de solidarité à nos compatriotes.

Rien de plus facile aujourd’hui de saisir toutes les occasions d’annoncer le naufrage du Titanic depuis les fauteuils d’orchestre du Sénat ou de la rue de l’Université… Loin de nous l’idée de faire croire aux gens qu’ils ont embarqué pour un épisode de "la croisière s’amuse" mais la conviction et l’envie de faire monter tout le monde à bord pour un voyage extraordinaire ! (Personnellement, j'adoooore l'humour d'André Santini, pas vous?)

Si François Bayrou est au centre de nulle part, notre ambition à nous est d’être au centre de l’action. (un coup sur Bayrou et le MoDem en passant, ça ne fait pas de mal non plus)

Notre ambition n’est pas politicienne. Nous ne sommes pas le centre à droite, mais le centre « adroit ». (quelle erreur!!!! Quelle faute, même! En voulant faire de l'humour, notre cher André mêle les mots "politicien" et "adroit", assez synonymes somme toute. Est-ce un labsus révélateur?)

Un Nouveau Centre qui soit un aiguillon (réduire un parti politique au simple rôle d'aiguillon: quelle ambition!). Qui érige la morale et le pragmatisme en principes.

Oui, mes chers amis, soyons la conscience et l’exigence.

La conscience de la majorité présidentielle avec la prise en compte des plus démunis, des exclus, des handicapés. Ce n’est pas un hasard si le Président a confié cette tâche à notre amie Valérie LETARD. (personnellement, je pensais que c'était pour services rendus, bon pas grave, je me suis trompé...)

L’exigence avec la réduction de nos déficits. (c'est d'ailleurs pour ça que le NC a voté le paquet fiscal...)

La Réforme de l’Etat est engagée. La Révision générale des politiques publiques (la RGPP) lancée cet été par le gouvernement diminuera la dépense publique tout en renforçant l’efficacité et la qualité de l’action publique. (400 millions d'euros d'économies au grand maximum contre 15 milliards pour le paquet fiscal...)

Il est temps d’introduire de la rationalisation et de la cohésion pour une meilleure gouvernance.

Hervé Morin montre l’exemple. La création d’un "Pentagone français" (on est reparti dans les références US, presque lassant...) regroupant les états-majors des différentes armées et le ministère de la Défense, financé par la cession des bâtiments existants : voilà une bonne idée !
Cela n’est d’ailleurs pas pour me déplaire puisque le site qui a sa préférence est voisin de ma commune… c’est très bon pour mon image !

Puisque nous sommes dans l’image militaire, rappelons nous ce qui fait la force du centrisme : l’esprit commando. Ayons en mémoire l’exemple de la bande à Léo (sa piscine aussi...), l’esprit start up, l’esprit associatif, mutualiste et pas "militantiste".

C’est cet esprit que j’essaie de conserver. Fidèle aux engagements du Président de la République (encore un petit coup pour la route en vue du remaniement ministériel), j’avance pas à pas avec les syndicats pour réformer la Fonction publique. Je vais au contact des gens comme je l’ai toujours fait.

On se fait des idées préconçues sur les fonctionnaires. La plupart des fonctionnaires adhèrent à notre projet ; ils souhaitent des réformes, ils souhaitent construire l’avenir. Les chiffres le confirment : 68% des fonctionnaires pensent que la réforme de l’Etat est indispensable et urgente (consultation en décembre du magazine Acteurs publics).

La Réforme est en marche !

Et le Nouveau Centre, fidèle à ses valeurs, l’accompagnera. (il a été conçu dans ce but, oserais-je écrire!!!!)

Car nos valeurs, nous ne les avons jamais reniées. Tout comme nous n’avons pas trahi nos électeurs et nos militants. (et pourtant 7.000 adhérents pour le Nouveau Centre contre 70.000 pour le MoDem, allez chercher l'erreur...)

Notre mère est l’UDF.

Il y a quinze jours à Villepinte, on nous l’a tuée, nous sommes ses orphelins. (C'est fou, j'en ai presqu'envie de pleurer, la cause sans doute à ma trop grande sensibilité...)

Mais cette famille que nous formons, reste ouverte à tous ses enfants.

Nous tous, ici, aujourd’hui, avons en nous son précieux héritage et ses valeurs de toujours qui nous rassemblent. (Ah, la bataille pour l'héritage de l'UDF! Celle-ci explique beaucoup de choses dans l'orientation transitoire prise par le MoDem!!!! Il n'y a que les aveugles qui ne s'en seront pas rendu compte...)

Les Municipales doivent être l’occasion de les exprimer, mais aussi et surtout d’exprimer cette manière de faire de la politique qui n’appartient qu’à nous : à la fois utile et joyeuse. Cet esprit qui fera revenir à nous les brebis égarées (ça, ça fait un peu "secte" je trouve. Enfin, comme N. Sarkozy ne veut pas qu'on égorge les moutons dans la baignoire, autant être rassurés!) , pour construire ensemble le Centre de demain.


André SANTINI


Voilà, si vous aussi vous voulez vous amuser comme moi, de façon un peu bête - mais je l'espère pas trop méchante -, il vous reste 3 discours pour cela!!!!

Par JF le démocrate - Publié dans : Paysage politique
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 13 décembre 4 13 /12 /Déc 23:36
Je lis dans la presse aujourd'hui que les avocats du Vaucluse manifestent contre le rapport du ministre au budget Eric Woerth qui envisage de confier aux notaires les affaires de divorce par consentement mutuel.

Je ne suis en aucun cas un spécialiste juridique, et donc a fortiori aucunement en matière de divorce. Mais dès lors qu'il y a consentement mutuel, je crois qu'il faut néanmoins se poser la question élémentaire: les tribunaux ont-ils un rôle à jouer dans ces cas-là? Ou alors n'y a t-il pas d'autres affaires, ô combien plus importantes, qui nécessitent leur intervention?!

Pour parler franchement, même le passage devant un notaire pour les cas de divorces par consentement mutuel me choque, ... vu les tarifs notariaux. Et ce pour simplement procéder à la lecture et à l'interprétation d'un contrat. Et dire qu'il y a en France en moyenne un couple sur trois qui divorce... Je comprends bien le problème qui se matérialise en une perte importante de chiffre d'affaires pour les avocats. Tout le monde d'ailleurs l'aura bien compris. Tout le monde aura bien compris que le sport national en France consiste à défendre coûte que coûte sa profession ou le corporatisme auquel on appartient...

Mais personnellement, je préferais que les avocats exercent leur sens de la logique et leur talent rhétorique dans le cadre d'affaires un peu plus sérieuses. C'est ma propre opinion de citoyen bien entendu, ... mais je la revendique!
Par JF le démocrate - Publié dans : Société
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Mardi 11 décembre 2 11 /12 /Déc 22:53
khadafi.jpg Il est certaines visites de chefs d'états étrangers qui sont plus délicates à gérer que d'autres. Nicolas Sarkozy en sait à coup sûr aujourd'hui quelque chose. Recevoir sur notre sol le colonel lybien Mouammar Kadhafi constituait un pari très risqué, même si l'homme a retrouvé depuis quelques temps quelques galons, peut-être pas de notoriété mais du moins de fréquentabilité au sein de la communauté internationale.

Le deal semblait assez clair au départ: après la libération des infirmières bulgares, engranger pour une dizaine de milliards d'euros de contrats portant sur des avions civils et militaires (peut-être enfin un premier espoir d'exporter l'avion de combat Rafale?), des armements et une coopération dans le domaine du nucléaire civil que nos voisins allemands ne sont sûrement pas prêts de digérer. Bref, à l'exception d'avions Airbus, que des contrats concernant des denrées de première nécessité.

Déjà, pour calmer les opposants à la venue de Mouammar Kadhafi en France, on avait assisté hier à ce que je considère personnellement comme un jeu de rôles, un beau numéro d'acteurs entre notre Président et Rama Yade, sa secrétaire d'Etat chargée des droits de l'Homme. Bernard Kouchner y allant aussi de sa partition pour le moins ambigüe, s'exprimant en faveur de la venue du Colonel lybien, mais se montrant incapable de le rencontrer du fait de gros problèmes d'agenda.

Tout ceci semblait avoir été minutieusement orchestré, telle une merveilleuse horlogerie, pour bien faire passer dans l'opinion publique la visite du colonel lybien. Mais c'était sans compter sur la personnalité de Mouammar Kadhafi. Alors que ce week-end, il avait déjà prononcé à Lisbonne un discours justifiant du recours au terrorisme pour les petits états, depuis son arrivée sur le sol français les couacs se multiplient. Et pas seulement sur des problèmes superficiels d'apparat. La limousine blanche digne d'une rock-star, la tente bédouine plantée dans les jardins de l'hôtel Marigny ne constituent que la partie émergée de l'iceberg, digne de faire sombrer une seconde fois le Titanic, que constitue la visite du colonel lybien sur notre sol.

Car tout tourne bien évidemment autour du problème du respect des droits de l'Homme. Initialement, c'est à dire hier, la France, patrie des droits de l'Homme par excellence, entendait par la voix de son Président de la République faire entendre raison à la Lybie sur ce point. C'est ainsi que l'Elysée avait déclaré que lors d'un dîner entre les deux chefs d'Etat, Nicolas Sarkozy avait abordé le sujet avec le "guide" lybien. Mais visiblement, les traductions au sein de l'Elysée ne doivent pas être tout à fait au point, le colonel Kadhafi n'ayant apparemment pas entendu ce passage.

Mais le meilleur est venu ce jour, lors d'un discours de Mouammar Kadhafi à l'UNESCO devant des membre de la communauté africaine.  Droits de l'Homme: la leçon de morale de Khadafi, titre aujourd'hui le quotidien en ligne Libération.  Je ne puis résister à l'envie de retranscrire peut-être la meilleure partie du discours du colonel lybien: "les Africains immigrés sont considérés comme des marginaux, des nécessiteux. Ils expriment leur colère parfois par la violence, allument des incendies."

Finalement, c'est peut-être le quotidien suisse Le Temps qui résume le mieux le péril encouru par Nicolas Sarkozy et son gouvernement: "quand on dîne avec le diable, mieux vaut prendre une longue cuillère".
Par JF le démocrate - Publié dans : International
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Dimanche 9 décembre 7 09 /12 /Déc 20:04
Une semaine après le congrès marquant sa création officielle, le MoDem est aujourd'hui doté de statuts et de chartes. Ne manque plus qu'un règlement intérieur pour que le nouveau parti soit organisé. Certes l'organisation n'est peut-être pas aussi flamboyante que beaucoup l'auraient voulu, car l'idéal a dû se confronter à la Real-Politik, à un environnement externe aussi qui n'en doutons-pas a dû oeuvrer pour que la création du MoDem échoue.

Je regrette que certains adhérents aient pu renvoyer cette semaine leur carte au Siège, en signe de protestation, certains en en faisant d'ailleurs très largement la publicité. Car c'est à partir de maintenant que tout commence. Bien sûr les municipales ne seront pas "roses", ce qui est assez paradoxal car devant la baisse de popularité du gouvernement elles risquent justement de l'être. Bien sûr, dans certaines grandes villes, on aurait pu apprécier voir des investitures différentes de ce qu'elles seront. Je pense personnellement à Lyon et Rouen par exemple. Bien sûr les ex-UDF se sont grandement partagés le gâteau des responsabilités, et je pense que c'était incontournable. Parce qu'ils ont l'expérience tout simplement. Ce sont donc en majorité eux qui se retrouveront en première ligne en mars prochain. C'est une grande responsabilité au nom d'un parti naissant. Espérons que dans un esprit non plus centriste (qui rime trop avec centre-droit), mais MoDem, c'est à dire d'indépendance, ils seront à même de composer localement des alliances aussi bien avec l'UMP qu'avec le PS. Car qui dit grande responsabilité implique nécessairement obligation de résultat. Ne nous leurrons-pas, le rôle d'un parti politique est en premier lieu de gagner des élections s'il veut être capable un jour de voir son programme se réaliser pour la France. Et je doute que François Bayrou n'ait pas cette obligation de résultat en tête, car l'homme me semble être à la fois fin tacticien mais aussi fin stratège... Une émulation se fera progressivement, enfin du moins c'est ainsi que je perçois les choses, sans toutefois être "Madame Soleil".

En cas de défaillance des cassiques du parti, une nouvelle vague est prête à prendre la relève, cette nouvelle vague on la voit d'ailleurs déjà apparaître dans les médias télévisés: je pense bien sûr à Quitterie Delmas qui a participé à l'émission politique d'Arlette Chabot cette semaine. Car pour espérer devenir le mouvement politique de premier plan en France - ce qui prendra des années, ne sous-estimons pas la tâche -, le MoDem devra forcément évoluer par rapport à ce qu'il est aujourd'hui, à ce que beaucoup de nouveaux adhérents lui reprochent d'être, à savoir une copie de l'UDF en plus grand. C'est la condition sine qua non du succès. Et cela, je suis également persuadé que François Bayrou, qui a des talents de visionnaire, l'a également bien en tête. Bien sûr toute évolution se heurte à des résistances, mais le MoDem par rapport au PS par exemple possède un avantage énorme: celui d'avoir un leader clairement identifié, charismatique, avec un fort potentiel présidentiel pour 2012. Un leader qui décide seul, ce qui constitue à la fois une opportunité pour l'évolution du MoDem à un horizon court / moyen terme, mais aussi une faiblesse pour le long terme, tel est tout cas mon sentiment.

Personne n'est parfais bien sûr. Pour réussir son pari, François Bayrou devra savoir s'appuyer sur les personnes qui lui sont fidèles (et éventuellement se défaire de celles qui ne lui seraient pas), savoir les remercier aussi, car combien le manque de gratitude peut être démotivant dans quelqu'organisation que ce soit. Le MoDem ne devra pas non plus se cantonner au simple rôle d'écurie présidentielle. Ce serait je crois une grave erreur. Car je pense que pour être en mesure de gagner les présidentielles de 2012, le MoDem devra voir bien plus grand.

En ce sens, un projet de société novateur est à bâtir dès que possible, car pour influer sur la mondialisation et son corollaire "l'argent-roi" comme François Bayrou envisage de le faire, il ne suffit pas de dire "il faut construire l'Europe". Tout un programme est à établir, et c'est je crois la prochaine tâche - outre les élections municipales - à laquelle il faudra s'atteler.
Par JF le démocrate - Publié dans : Mouvement Démocrate
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires

Présentation

Recherche

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

Syndication

  • Flux RSS des articles

Texte Libre

Texte Libre

 
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés