Vendredi 28 septembre 5 28 /09 /Sep 20:01

La Birmanie est actuellement, à juste titre, au centre de l'actualité. Pour mieux comprendre ce qui se passe dans ce pays aujourd'hui, et surtout vers quoi les évènements présents peuvent conduire, il me semble que quelques rappels historiques - en quelques dates et quelques faits - ne sont pas superflus. Au passage, merci à Wikipedia, pour certaines des informations qui suivent. fr.wikipedia.org/wiki/Birmanie

250px-LocationMyanmar.svg.png









En premier lieu, il faut savoir que ce que nous Français appelons Birmanie, est en fait dénommée depuis 1989 par l'ONU l'Union du Myanmar (Myanmar signifiant "fort et rapide" dans le texte). C'est le patronyme qu'a choisi la Junte, une dictature militaire comme il en existe d'autres dans le monde, pour unifier les quelques 120 ethnies qui constituent la population (47 millions d'habitants) de ce pays. La Birmanie est ainsi potentiellement sujette à de graves troubles ethniques, c'est un point qu'il ne faut pas perdre de vue si l'on veut embrasser la complexité du problème que pose la situation birmane à l'heure actuelle.

En second lieu, il convient de constater que dans l'histoire trouble de ce pays, des élections démocratiques ont été organisées en 1990, élections qui normalement auraient dû amener au pouvoir Aung San Suu Kyi, la fille du Général Aung San, considéré comme le père de l'indépendance birmane. Celle-ci aurait peut-être été à même d'apporter union et démocratie au sein de ce pays. Mais les dictateurs ne lâcheront pas aussi facilement leurs conquêtes. Ainsi, ces élections furent annulées par la Junte. Aujourd'hui, Aung San Suu Kyi, prix Nobel de la Paix 1991, est assignée à résidence par la Junte, et peut-être emprisonnée depuis quelques jours... Cela nul ne le sait.

Enfin, si l'on veut réellement comprendre le problème birman et ses évolutions possibles dans un futur proche, il faut bien garder à l'esprit que la Birmanie - pays riche de par ses ressources naturelles - entretient des relations commerciales privilégiées avec la Russie et la Chine, tous deux membre du Conseil de Sécurité de l'ONU.

Un mince espoir pour la Birmanie: la révolte des moines

La révolte des moines (il y a environ 300.000 moines en Birmanie pour 400.000 soldats) constitue un espoir pour l'avenir démocratique de la Birmanie. Non pas parce qu'ils sont physiquement aptes à s'opposer aux soldats de la Junte, mais parce que dans la religion bouddhiste tuer un moine, et à fortiori prendre d'assaut un monastère, constitue un crime qui risque d'influencer fortement la réincarnation de son auteur: un assassin de ce type se verrait réincarné en serpent, chose inconcevable... Ceci explique que jusqu'à présent aucune arme à feu n'a été utilisée contre les moines, contrairement aux autres civils "rebelles". S'il ne fait nul doute que la Junte n'hésitera pas à faire usage d'une violence extrême face aux manifestations des "civils", pourtant bien légitimes car malgré la richesse et la forte croissance du pays ceux-ci crèvent de faim, les moines ont en revanche une position particulière qui leur octroît une certaine "liberté d'action", ... bien qu'ils se fassent quand même arrêter...

La position de la France

La position de la France vis-à-vis de la révolte en cours a été clairement exprimée par le Président de la République: "La France qui préside le Conseil de Sécurité (de l'ONU: NDLR), demande une réunion d'urgence pour que des sanctions soient adoptées sans tarder". "La France demande que l'Union européenne prenne également des sanctions".

Sur ce point, on ne peut que saluer les propos et les intentions de Nicolas Sarkozy. Mais quelle portée peuvent-ils avoir? Comme rappelé plus haut, la présence de la Russie et de la Chine au Conseil de Sécurité de l'ONU ne pourra qu'entraîner un double-veto si des sanctions trop lourdes à l'égard de la Birmanie sont envisagées.

Plus que jamais, il me semble que la Birmanie est livrée à elle-même. Ce n'est que de l'intérieur du pays que la démocratie pourra naître, si tant est qu'une démocratie puisse un jour s'instaurer dans un pays présentant une telle diversité ethnique. Puissent les moines, du fait de leur statut particulier influencer le futur. C'est hélas je crois, tout ce que l'on peut espérer à court terme pour l'avenir démocratique de ce pays.

Par Democratix - Publié dans : International
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Retour à l'accueil

L'esprit démocrate

marianne03.jpg

Profil

  • JF le démocrate
  • Militant au Mouvement Démocrate (MoDem)

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés