Mercredi 21 novembre 3 21 /11 /Nov 22:17
Comme beaucoup, je viens de prendre connaissance de la version dite "V3" des futurs statuts du Mouvement Démocrate. Cette nouvelle mouture est en libre téléchargement à l'adresse suivante: statuts V3-6.

Que m'inspire personnellement cette nouvelle version?

- En premier lieu, qu'il y a eu une avancée considérable par rapport aux deux versions précédentes, qui hélas, je me sens obligé de le faire remarquer, étaient pour le moins "brouillonnes",

- Ensuite, que certains points qui peuvent apparaître comme mineurs, mais qui néanmoins pourraient avoir un impact majeur dans les années qui viennent ont été pris en compte: il en va ainsi de la défense juridique de la propriété intellectuelle de l'acronyme "MoDem" (merci à Antoine S. et au MoDem du Calvados d'avoir suggéré cette modification qui a été retenue par le Siège). En effet, même s'il est probablement préférable de parler de Mouvement Démocrate, le terme "MoDem" est entré dans l'opinion publique, est largement employé par les journalistes et en ce sens se doit d'être protégé juridiquement.

- Le rôle et la capacité d'action des adhérents y apparaissent plus prépondérantes, ce qui me paraît relever d'une logique implacable dans l'optique de la construction d'un Mouvement Démocrate, qui naturellement en premier lieu doit être capable d'assurer la démocratie interne en son sein.

- Les procédures liées aux investitures pour les différentes élections ont été très largement précisées, même si je pense que quelques précisions supplémentaires devraient encore être apportées en ce sens: peut-être via le règlement intérieur?

En revanche, il y a des choses qui me paraissent encore perfectibles dans ce projet, et vis-à-vis desquelles je vais une fois de plus prendre ma plume (ou plutôt mon clavier dans le cas présent) pour les signaler à François Bayrou, en lui transmettant ce présent billet. Puisque j'ai cru comprendre qu'il me lisait, voire exceptionnellement me répondait ou du moins validait une réponse faite par un collaborateur, je ne vais pas m'en priver à mon humble niveau, car le sens de mon action est de promouvoir un Mouvement Démocrate qui veut se projeter dans le futur. En revanche, en cas de réponse exceptionnelle de ce dernier, je m'engage à ne la publier en aucun cas sur ce blog.

Voici donc les points qui personnellement me gênent encore:

- Premièrement, je ne vois pas en quoi il y a lieu de créer une "Fédération Internet". Car il ne faut pas oublier qu'Internet n'est qu'un outil, certes destiné à être utilisé de plus en plus dans le futur (il n'est qu'à constater comment se déroulent aujourd'hui les investitures pour les élections présidentielles américaines), mais à néanmoins se cantonner au seul rôle d'outil. Je ne voudrais en aucun cas que cette fédération Internet se transforme en simple "poubelle", destinée à contenter sur le moment les internautes dans le cadre d'un simulacre de démocratie participative. Beaucoup plus judicieuse m'a semblé l'idée lancée par "Les démocrates en mouvements", dont on peut consulter le projet alternatif de statuts ici ou , de créer des fédérations thématiques, capables d'instaurer une véritable transversalité au sein du Mouvement. Cette option me semble infiniment plus constructrive et potentiellement créatrice d'idées novatrices.

- Deuxièmement, les chartes éthique et des valeurs ayant vocation à être annexées aux statuts, il faut impérativement que ces dernières, et plus particulièrement la charte éthique soient écrites en des termes juridiquement incontestables: dans le même temps que les statuts, une mise à jour de ces chartes me semble en conséquence indispensable avant le congrès fondateur du MoDem. Le Modem du Calvados a beaucoup travaillé sur les termes de la charte éthique: j'espère que nombre d'entre eux seront pris en compte.

- Troisièmement, comme s'y est engagé François Bayrou lors du récent café-démocrate auquel il a participé sur invitation de Quitterie-Delmas, il me paraît indispensable que dans l'article 24 figure la mention selon laquelle le premier règlement intérieur du Mouvement Démocrate, destiné à assurer sa fondation, soit soumis au vote des adhérents lors du prochain congrès de Villepinte. Ensuite seulement, il aura vocation à être modifié par la Conférence Nationale, hors participation des adhérents.

- Enfin, en prenant un peu de recul vis-à-vis de ce mouvement qui vise à instaurer de la nouveauté dans la politique française du XXIème siècle, il me semble qu'il ne faut pas oublier que le MoDem se veut être la continuation d'une UDF qui a déjà subi des transformations depuis 2006, en revendiquant son indépendance politique vis-à-vis d'une droite qui aujourd'hui compose avec un électorat extrémiste: il me paraît donc tout à fait normal que dans l'objectif de créer un mouvement unitaire (hors CAP21 qui semble destiné à devenir le courant "écologique" du MoDem), les cadres actuels de l'UDF puissent durant une période transitoire de trois ans conserver un certain nombre d'attributions qui leur avaient été confiées. Parce que le Mouvement Démocrate ne peut pas se passer de leur expérience. Parce que le Mouvement Démocrate ne saurait oublier son historique. Enfin, tout simplement parce qu'UDF et Mouvement Démocrate, dans une optique d'efficacité maximum aussi bien pour l'un que pour l'autre, n'ont vocation à ne faire qu'un.

Ajout du 22 novembre 2007:

J'ai pris connaissance ce jour de la lettre d'information des instances du MoDem. Celle-ci répond partiellement à mes questions. Ainsi, les chartes amendées seront bien mises en ligne avant le congrès. Ainsi, une nouvelle version des statuts sera également mise en ligne. Point d'information en revanche en ce qui concerne le règlement intérieur, ce qui est regrettable.

En parcourant le site e-soutien.bayrou.fr notamment, j'ai pu noter qu'hélas il y avait une certaine "radicalisation" de la part de certains adhérents qui souhaitent que leurs propositions soient coûte que coûte reprises dans les statuts. Ceci m'inspire 3 réflexions:

- il serait absurde de revendiquer à tout prix que des éléments figurant dans les chartes figurent également dans les statuts (la formation des adhérents ou le développement durable par exemple), puisque statuts, chartes éthique et des valeurs sont intimement liés (les unes étant annexées aux autres),

- les statuts qui seront arrêtés et votés au final devront être majoritairement acceptables par 60.000 adhérents, ce qui n'est pas rien,

- enfin, il faut à mon sens concevoir l'élaboration des statuts dans une perspective "globale" et pragmatique et non pas seulement dans la quête d'un idéal. Les interprétations juridiques et "contractuelles" (et surtout ce qui se cache derrière) sont extrêmement importantes, et peut-être que quelque part de la même façon que dans une négociation commerciale, la règle est le donnant-donnant afin d'aboutir à du gagnant-gagnant. C'est assurément un élément à prendre en compte lorsque l'on sait que tant l'UMP que le PS n'ont pas intérêt à voir émerger un MoDem "fort"...



Par Democratix - Publié dans : Mouvement Démocrate
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

L'esprit démocrate

marianne03.jpg

Profil

  • JF le démocrate
  • Militant au Mouvement Démocrate (MoDem)

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés