Faire de la politique autrement

Publié le par JF le démocrate

Slogan, expression exclusive et donc de par nature indéfinissable, faire de la politique autrement est devenu le cheval de bataille de nombre de nos concitoyens, qu'ils soient au MoDem ou qu'ils se situent politiquement ailleurs.

Mais c'est quoi au juste faire de la politique autrement? Quand on tape ces mots-clés sur Google, on aboutit à pas moins de 826.000 réponses...

D'autres avant moi se sont livrés à cet exercice. Christophe Ginisty récemment, Laure Leforestier en 2007. Et même si les personnages n'ont probablement que peu de choses en commun, force est de constater - sauf erreur de ma part - que leurs propos ou du moins les discussions découlant de leur propos convergent: faire de la politique autrement, ce serait essentiellement éviter le cumul des mandats et la professionnalisation de la politique.

Au-delà, il existe une autre version, sans doute un peu plus large qui date de mars 2007 et qui émane indirectement de F. Bayrou, suite à sa participation à une émission TV.

Au-delà encore, il y a la définition que chacun de nous peut se forger en son for intérieur. Et autant que nous soyons, autant de définitions il peut y avoir.

Car faire de la politique autrement n'est qu'une négation de la façon qu'on pourrait qualifier de traditionnelle, de trop connue, de faire de la politique. Une façon de faire de la politique qui éloigne nos concitoyens des urnes. Mais en aucun cas, il ne s'agit d'une affirmation, et c'est bien ce qui pose problème, ce qui laisse beaucoup d'entre nous dans un flou artistique absolu.

Alors, moi, qui suis exaspéré par certaines chaines de tags qui ne riment à rien (cf mon avant-dernier billet), comme revanche, je lance ce défi à tous ceux qui voudront - qui oseront - relever le challenge: qu'est-ce que faire de la politique autrement, de façon concrète?

Publié dans Divers

Commenter cet article

JF le démocrate 26/09/2009 18:07


@ Passage

Ce billet sur "Faire de la politique autrement" ne sous-entend aucunement que cet objectif passe nécessairement par le MoDem, je vous le confirme. En ce sens, vos idées et vos opinions sont les
bienvenues.


le grec 26/09/2009 16:21


je vois que j'ai à faire avec un politicien d'expérience.Rompons la ,c'est mieux.


passage 26/09/2009 16:17


@ le grec

C'est justement parce que je ne suis pas de ces foules sentimentales suivistes que mon cheminement est autre que le vôtre.

Et même si je ne suis pas une lumière, il y a longtemps que j'ai compris que mon objectif n'est pas réalisable par procuration, au travers d'un gourou comme tous ces leaders de partis...

Cependant, je vous remercie de m'indiquer une direction, et de porter un jugement si éclairé sur mes choix.
Il n'était pas écrit que cet article appelant à la réflexion sur l'art de faire de la politique autrement posait le postulat que le Modem est le passage obligé pour y parvenir.Car dans ce cas, je
n'aurais pas donné mon avis sur le sujet.


le grec 26/09/2009 15:51


@ passage
il faut alors trouver votre chemin politique ailleurs .C'est assez fréquent la déception en politique me semble- t- il.Le mieux est peut être de ne pas y placer trop d'espoir et d'illusions.Les
"foules sentimentales" qui ont suivi Ségolène Royal connaitront aussi les leurs.
mais je trouve que vous lâchez un peu vite votre rêve


passage 26/09/2009 09:14


@ JF

Personne n'en est encore à la définition mais si seulement on ne confondait pas des revendications somme toute légitimes de campagne électorale et le travail sur la méthode...