Bayrou chez Ruquier

Publié le par JF le démocrate

Samedi soir, j'ai une fois encore regardé (le début, seulement le début) de l'émission de Ruquier sur France 2. Jadis, j'étais un fan, aujourd'hui je ne le suis plus. En effet, il me semble que ce mélange continuel des genres entre divertissement et sérieux finit par exaspérer, en tout cas moi il m'exaspère aujourd'hui. Combien de fois ces derniers temps me suis-je dit en regardant cette émission qu'il y avait un trop grand mix entre "sérieux" et "bouffons".

 

Combien de fois ai-je eu envie devant mon téléviseur de dire à L. Ruquier: "mais laissez donc officier Zemmour et Naulleau!", plutôt que d'essayer de composer coûte que coûte avec des Sami Naceri ou des Michael Youn...

 

Samedi dernier, je m'apprêtais à éteindre ma TV après l'introduction (en générale assez drôle) de L. Ruquier, et puis j'ai appris que F. Bayrou était l'invité politique du jour. Du coup, je suis resté un peu plus longtemps devant mon téléviseur. Et je n'ai pas été déçu car la prestation de F. Bayrou a été remarquable pour ne pas dire brillante. Pour ceux qui n'ont pas vu l'émission, voici une petite séance de rattrapage.

 

 

N'est-ce pas quelqu'un d'aussi équilibré dans ses intentions politiques, d'aussi pragmatique qu'il nous faudrait élire en 2012?

 

Ce n'est pas ma séquence "lèche-bottes", parce que je n'y ai strictement aucun intérêt. En revanche, notre intérêt commun à tous est aussi le mien. Et je n'ai vraiment rien à redire sur les propos tenus par F. Bayrou ce samedi dernier. Ou alors si une seule chose: sauf erreur de ma part il n'a pas parlé d'écologie. Ce qui est assez normal en pleine primaire d'EELV, mais il faudra compenser à l'avenir.

Publié dans Mouvement Démocrate

Commenter cet article

JF le démocrate 03/07/2011 01:12



@ Françoise


Je veux bien te croire et je te crois d'ailleurs! Mais si Bayrou pouvait en remettre une petite couche d'ici quelque peu (mais pas forcément sur le nucléaire qui est un non sujet à court terme,
mais un horizon à 40 ans), ça ne serait pas plus mal je crois.



Françoise Boulanger 29/06/2011 11:05



Il me semble que si François Bayrou ne parle pas trop d'écologie en règle générale, c'est parce que pour lui ce n'est pas une simple option mais bien une sorte de socle incontournable, une
fondation obligatoire : ce n'est absolument pas du désintérêt ! Il en a confié la mise en programme à Yann Wehrling et Jean Luc Benhamias. Je l'ai souvent entendu s'exprimer au
contraire sur le nucléaire, expliquant la complexité de la situation française dans ce domaine justement critique.