Combien gagnent certaines vedettes du PAF?

Publié le par JF le démocrate

La question restera sans réponse. Mais je dois dire que j'ai bien apprécié la sortie de N. Dupont-Aignan lors du Grand Journal de Canal Plus hier. Et autant le dire clairement, ce billet m'a été "soufflé" par  un article que j'ai lu sur le site du Nouvel Obs.

 

Retour en images.

 

 

 

 

Pour les chiffres, il faudra attendre. Ni M. Denisot, ni JM. Apathie n'ont accepté de déclarer publiquement leurs revenus. C'est leur droit le plus absolu. On ne peut pas les forcer à jouer la transparence, heureusement d'ailleurs.

 

En revanche, ce qu'on peut leur demander ad minima, c'est de traiter tous les candidats à la présidentielle de la même façon. Parce qu'ils ne sont que des journalistes à la base, devenus bien souvent de simples animateurs TV, et que beaucoup de journalistes très sérieux et très compétents gagnent des salaires pour le moins très modestes. Et aussi parce que quand on s'écrase mollement devant Sarkozy ou Hollande, on ferait peut-être bien de s'écraser également devant d'autres candidats autrement plus intelligents, doués et surtout responsables que certains de ces animateurs voire seulement amuseurs publics...

 

La bande du Grand Journal, la bande à Denisot a clairement péché par esprit de supériorité hier soir, en pensant qu'ils pourraient "se faire" un "petit candidat" tel que N. Dupont-Aignan. Peine perdue, tentative de dérision et de ridicule ratés, ce sont eux qui se sont fait massacrer. Et c'est bien fait quelque part.

 

Autant je trouve que la majorité des journalistes "TV" français - hormis JJ. Bourdin et F. Lenglet, deux vrais journalistes politiques pour qui j'ai un faible, peut-être aussi D. Pujadas - sont plus qu'indulgents (pour ne pas dire qu'ils s'écrasent comme d'authentiques "carpettes") devant des Sarkozy, des Hollande, voire des Bayrou (parce qu'il sait se faire respecter Bayrou), autant face à des "petits candidats" (c'est à dire ceux qui ne pèsent rien, notamment vis-à-vis de l'avenir de certains journalistes vedettes, puisque la question est bien là, ne nous voilons-pas la face...), ils semblent parfois souhaiter organiser de nouveaux "jeux du cirque", voire des "diners de cons", dans le seul but de faire rire le péquin moyen et augmenter leur audimat. Ce qui en tant que citoyen me gêne. Et me gêne profondément.

 

Seulement, N. Dupont-Aignan est tout sauf un con. C'est un brillant énarque, TRES aguerri en politique. M. Denisot, lui, c'est plutôt un spécialiste du football, ancien animateur de Téléfoot, bien plus animateur que journaliste selon moi. Ce qui constitue un point de vue purement personnel, et ce pourquoi d'ailleurs jamais je ne regarde le GRAND Journal ni le PETIT Journal (parce que Yann Barthès... idem, à part faire fantasmer des midinettes de 18 ans..., je ne vois pas trop l'intérêt qui ressort du bonhomme).

 

Et là, avec la sortie assez brutale (bien que très contrôlée) de N. Dupont-Aignan, il faut reconnaître que tout ce cirque médiatique s'en est pris soudainement un gros coup sur la tête...

 

Personnellement, quand j'ai vu cette vidéo pour la première fois, je me suis dit que NDA se faisait juste un coup de pub à un peu plus d'une semaine du premier tour des présidentielles. Et je me suis dit qu'il allait trop loin d'ailleurs.

 

Mais devant le refus manifeste de M. Denisot ("ça ne vous regarde pas" et en plus "c'est moi qui vous paye avec mes impôts") et de JM. Apathie de dévoiler publiquement leurs rémunérations, je suis allé chercher les rémunérations de ces "animateurs-vedettes". OMERTA assurée. Sauf que le site de JM. Morandini nous donne quelques éléments de réponse.

 

25.000 euros mensuels apparemment pour A. Massenet, qui sans vouloir être méchant, est un peu le "pot de fleur" de cette émission. 100.000 à 200.000 euros (mensuels je suppose) pour M. Denisot. Ca fait presque peur, en tout cas ça peut clairement susciter l'indignation, et je comprends mieux aujourd'hui la réaction de N. Dupont-Aignan. Je comprends mieux aussi pourquoi les futurs présidentiables sont "brossés dans le sens du poil" et les autres "énervés".

 

Qu'on divise donc tout ça par 5 au moins, ça sera plus en phase avec la qualité de la prestation télévisuelle fournie, et surtout... ce sera moins indécent.

Publié dans Paysage politique

Commenter cet article

Martine 17/04/2012 11:44


"Spectacle type corrida" excellent! C'est tout à fait ca.


Moi aussi ca m'énerve... ;)

JF le démocrate 17/04/2012 00:20


@ Martine


Je ne soutiens pas spécialement N. Dupont-Aignan. J'aimerais simplement que ses idées soient soumises au questionnement de journalistes politiques dignes de ce nom et non pas au simple désir de
spectacle type corrida. La sortie de l'Euro, c'est évidemment éminemment critiquable. Il suffit de le questionner là-dessus.


De façon plus générale, et je pense que vous serez d'accord avec moi, j'en ai personnellement plus qu'assez d'une certaine classe médiatique qui considère qu'il n'y a que 2 candidats à la
présidentielle.


Apathie / Cheminade: voir cette vidéo


Apathie / Tout se qui n'est pas UMP ou PS: voir cette vidéo


Denisot / "Léchage de bottes": voir cette
vidéo


Désolé, cette dernière a été bloquée ce jour par Canal Plus pour des raisons de droits d'auteur... Ca en dit long. Hier elle était visible. 


A la limite, peu m'importe les salaires de Denisot, d'Apathie, du pot de fleur... Sauf que quand Denisot dit à NDA qu'il le paye avec ses impôts (peut-être sous-entendu j'en paye trop), autant
rappeler à M. Denisot qu'il est grandement financé par la pub, et donc par nous tous consommateurs. Apparemment, lorsqu'il a répondu "bêtement" à NDA, peut-être M. Denisot n'avait peut-être pas
immédiatement perçu d'où viennent ses propres financements pour le moins extravagants...


Ce sont des choses comme ça qui choquent.


 

Martine 15/04/2012 19:04


Pour en terminer avec mon commentaire, je dirai que match nul, les munitions faisaient défaut à NDA un peu de maitrise de ses sujets pour ne pas rater le coeur de cible ou l'essentiel, ne
nuierait pas...Là/a polémique rien que pour la polémique est tout simplement pathétique.

Martine 15/04/2012 17:06


Excellente question. ;)))


Ainsi que le signale M.Morandini, effectivement il faut prendre en compte le statut producteur aussi.


Nombre d'émissions télévisuelles émanent de sociétés de production dont certaines ont à leur tete un animateur vedette service public compris, faisant office de sous-traitance avec
majoritairement des petites mains payées au cachet^^^.