"Ils sont tous dans la merde"

Publié le par JF le démocrate

Je suppose que vous avez tous lu ou entendu parler de cette communication téléphonique entre la fille de T. Gaubert et un ami. Cette communication téléphonique est à elle seule une bombe, effrayante à souhait.

 

Elle est effrayante parce qu'elle sous-entend que la survie de tout un clan est liée à la réélection de N. Sarkozy en 2012. Elle sous-entend que les ambitions des plus ambitieux des ambitieux, ceux qui voudraient devenir ou redevenir ministre, celui (JF. Copé) qui apparemment pense tous les jours en se rasant à 2017, dépendent intégralement de la capacité de N. Sarkozy à se faire réélire dans quelques mois et donc de la volonté de nos concitoyens à le réélire...

 

Il y a dans ce que l'on pourrait appeler caricaturalement "le pacte des loups" (si les témoignages fournis aux juges anti-corruption étaient définitivement prouvés à l'avenir), quelque chose de proprement terrifiant pour notre vie politique: ce clan serait désormais dans l'obligation de gagner à tout prix en 2012, simplement pour échapper au jugement des tribunaux.

 

On peut parler là de syndrome des "jeunes Présidents de la République" en France: F. Mitterrand n'a pas fait que des choses légales durant ses deux septennats. Mais il est mort peu après avoir quitté le pouvoir. J. Chirac a été au coeur de nombreuses affaires, mais après avoir fait valoir maintes et maintes fois son immunité présidentielle, c'est aujourd'hui un homme apparemment en mauvaise santé, que quasiment plus personne n'a envie de juger... En revanche, N. Sarkozy et surtout JF. Copé sont dans la pleine force de l'âge. Et j'imagine que leur volonté de ne pas être traduits devant des tribunaux doit être une priorité essentielle pour eux. On peut donc s'attendre à une campagne électorale terriblement violente: plus un animal se sent menacé, plus son instinct de survie devient grand.

 

Et plus la volonté de survie est grande, plus les moyens pour arriver à survivre peuvent mener à du grand n'importe quoi, voire à des dérapages inconséquents pour notre pays et pour son image dans le monde. Ce qui ne sera sans doute pas pour réhausser le niveau d'une campagne présidentielle, que de toute façon je pressens depuis longtemps comme la plus nauséabonde de celles qu'il m'aura été permis de suivre.

 

Au-delà, je crois qu'il y a plusieurs leçons à tirer de ce qui se passe en ce moment:

 

1) Les juges d'instruction indépendants forment un pilier indispensable au bon fonctionnement de notre République. Vouloir les supprimer, tel que l'a souhaité notre PR, reviendrait à enlever à la Justice toute indépendance: c'est tout simplement le 3ème pilier de notre République que N. Sarkozy a voulu supprimer. Au risque du pire.

 

2) Les médias "libres du pouvoir en place" forment un 4ème pilier, également indispensable au fonctionnement de notre République. Sans certains médias, nous n'aurions eu aucune connaissance d'aucun élément d'aucune affaire pouvant toucher le pouvoir en place. Bref, nous serions en train de vivre dans un monde de "bénis-oui-oui".

 

3) Le secret d'état, voire le secret défense sont des mots qui ont été galvaudés. Protéger un état ne consiste en rien à protéger un clan contre les éclaboussures liées à des financements occultes de campagne électorale. Dans le mot Etat, il y a quoi, il y a nous tout simplement! Dans le mot Défense, il y a les intérêts de notre pays en matière de Défense vis-à-vis d'autres puissances étrangères. Peut-être faudrait-il chercher de nouvelles trouvailles sémantiques, telles que "secret de clan". Un cachet, un tampon, une classification visant à protéger certaines personnalités au pouvoir ou proches du pouvoir. Mais cela, ce n'est digne que d'une monarchie absolue.

 

J'espère que la lumière pourra être faite sur cette affaire particulièrement sensible qu'est le "Karachigate", en respect total avec ce qu'est le vrai secret d'état et le vrai secret-défense. En revanche, pour ce qui est du secret de clan... Là, en tant que simple citoyen, je ne cautionne pas.

Publié dans Paysage politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JF le démocrate 26/09/2011 19:52



@ Frédéric LN


... Sans oublier le témoignage de la deuxième fille de T. Gaubert, qui affirme que sa mère est "dépressive" et qu'elle veut "emmerder" son père. Entre la retranscription d'une écoute téléphonique
et ce genre de témoignage après coup, empli on peut l'imaginer de spontanéité, il faut croire que certains considèrent le Français moyen comme un débile profond.


Tout cela est glauque, très glauque.



FrédéricLN 26/09/2011 11:23



Tout à fait d'accord avec tout ce billet !


Ceci dit, que des jeunes profiteurs du système s'inquiètent de perdre leur magot planqué dans les îles, n'a rien de très étonnant.


Ce qui m'a atterré, c'est de lire que le tout récent Ministre de l'Intérieur, M. Hortefeux, utilise avec son ami (M. Gaubert, ancien conseiller de M. Sarkozy), un vocabulaire que je croyais
réservé aux bandes de malfrats, ceux dont la "balance" est la hantise.



JF le démocrate 24/09/2011 22:09



@ Mirabelle


Tant qu'on ne se lance pas dans une grande croisade contre l'Iran pour faire oublier que jamais une affaire financière n'est allée aussi loin dans son dévoilement...



Mirabelle 24/09/2011 09:35



Ils sont surtout bons pour la Haute Cour de Justice pour haute trahison (Cour de justice de la République). Et le "tribunal du peuple" sera sans pitié aux élections. Ils n'avaient qu'à y penser
avant. Ils savaient en se faisant élire qu'ils feraient du sale boulot et depuis le début ils verrouillent. Normal que ça leur pête entre les mains. Et j'ai là encore une pensée pour Bayrou,
décidément totalement à contre-temps, encore une fois ... grave !


ce que je crains en fait c'est qu'ils foutent le feu au pays dans les mois qui viennent et qu'ils brandissent l'article 16 et reportent les élections.


de toutes les façons, ça risque de saigner !