Le temps du changement est arrivé

Publié le par JF le démocrate

Comme ceux qui lisent ce blog peuvent s'en douter, j'ai voté pour F. Bayrou au premier tour de l'élection présidentielle. Et je ne le regrette pas, même si j'ai voté pour un "cheval" qu'on savait d'ores et déjà perdant. J'espère d'ailleurs que F. Bayrou pourra se retrouver au "Centre" de la reconstruction de la vie politique française après le 6 mai prochain.

 

Pour autant, je n'attends aucune consigne de vote de la part de F. Bayrou pour le second tour des présidentielles. Je n'ai pas besoin d'un directeur de conscience qui me dicte quel bulletin il faut mettre dans l'enveloppe. Il faudra qu'un jour on se rende compte, qu'outre la volonté d'aliéner les personnes, ces soit-disantes "consignes de vote" sont d'un grotesque absolu... 

 

Pas besoin non plus je crois de dire qui aura mon suffrage au second tour: je l'ai déjà laissé suffisamment entendre.

 

Pas besoin de vote blanc, mon choix est clair et net depuis longtemps. Il l'est devenu d'autant plus depuis que N. Sarkozy s'est "adouci" depuis le premier tour, en épousant stricto senso les thèses du Front National.

 

Avant, il essayait de diviser toutes les catégories de Français ou de non Français et de les dresser les unes contre les autres. Les travailleurs contre les chômeurs, les Français contre les immigrés, les jeunes contre les vieux. Aujourd'hui, il s'est concentré sur les immigrés, adoucissant un peu son discours de division...

 

Je suis personnellement persuadé que ce dont notre nation a besoin, c'est d'unité. Fermeté et unité, mais surtout pas division. C'est pour ça que je me bats, à mon niveau, contre N. Sarkozy depuis qu'il a été élu en 2007.

 

Ce blog touche à sa fin. F. Hollande sera normalement élu Président de la République le 6 mai prochain. Ce n'était pas mon choix naturel, mais pourtant F. Hollande aura ma voix.

 

Ah... Si Sarkozy avait laissé la place à Juppé ou à Fillon, peut-être que mon choix aurait été différent... Mais Sarkozy n'a pas laissé la place. C'est son choix à lui, tout comme c'est mon choix de refuser qu'un tel trublion, capable d'incarner médiatiquement aussi bien l'extrême-droite que l'extrême-gauche, soit de nouveau élu. Je ne vote pas pour un acteur, je veux voter pour quelqu'un qui a des idées pour mon pays.

 

Depuis des mois, Hollande est cohérent, rassembleur, même s'il ne tiendra sans doute pas (et heureusement d'ailleurs) toutes les promesses du projet socialiste. Sarkozy n'est que tacticien et opportuniste.

 

Il n'y a même pas à choisir entre les deux quand tout est déjà aussi clair.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Martine 28/04/2012 00:46


Puisque l'heure est aux confessions, ne voterai certainement pas FH, mais bon ne candidate à rien^^^.