Va t-on (enfin) être débarrassé médiatiquement du cas DSK?

Publié le par JF le démocrate

Ca fait des mois qu'on ne lit que ça dans la presse. DSK par ci, DSK par là. Une ou des affaires DSK qui ne sont que "pipoles", dans la mesure où ce dernier est définitivement écarté de la présidentielle de 2012.

 

La presse qualifiée de "sérieuse, voire politique" (Le Nouvel Obs, L'Express, Libération, etc...) serait-elle devenue l'égale de journaux tels que Voici ou Gala? Aurait-elle exactement les mêmes centres d'intérêt mercantiles?!

 

Personnellement, j'en ai plus que ras-la-casquette d'entendre - tous les jours quasiment sans exception - parler continuellement et continuellement de DSK...

 

Il y a des rendez-vous autrement plus importants et plus graves que les "affaires" DSK (dont il faut laisser la Justice - et elle seule - s'occuper), au hasard par exemple une élection présidentielle qui nous attend, sur fond de crise économique et financière mondiale. Vous ne trouvez pas que ce dernier point mérite plus d'attention pour notre pays que le "déballage en communication" fait ce soir même par DSK au JT de TF1 ou les propos acerbes d'une A. Mansouret suite à cette interview?!

 

Si honnêtement vous pensez que le nouveau conflit DSK / A. Mansouret a plus de valeur que l'avenir de notre pays, c'est juste que vous avez de la m... devant les yeux. Et qu'à défaut de vouloir chasser cette m... qui vous aveugle, j'ai personnellement honte que vous puissiez voter aux présidentielles de 2012! J'espère que je me trompe, et que cet attrait - on ne peut pas dire momentané depuis le temps que ça dure - va enfin cesser. Pour qu'on puisse enfin revenir à l'essentiel.

 

DSK s'est exprimé ce soir. Libre à lui. Anne Mansouret s'est également exprimée dans la presse. Libre à elle.

 

C'est à la Justice, française ou américaine (puisqu'il demeure une plainte au civil contre DSK aux Etats-Unis) de travailler sur ces dossiers. Et uniquement à la Justice.

 

Ne pensez donc qu'à une chose. Il y a des élections présidentielles dans quelques mois en France, et vu l'état socio-économique de notre pays (dette, chômage, éducation, désindustrialisation, logement, ...) et au-delà les turpitudes que traverse la zone euro, il n'est pas temps de se passionner pour une nouvelle histoire personnelle. L'intérêt collectif va bien au-delà de l'intérêt propre de DSK.

 

En ce sens, vous ne devriez vous intéresser politiquement qu'à une chose: pour qui vous allez voter en 2012. Il y a X, Y ou Z qui seront candidats. Mais parmi ceux-là il n'y aura ni DSK, ni A. Mansouret. Sauf peut-être pour envoyer du larsen sur les lignes...

Publié dans Paysage politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article