Qu'est-ce qu'il ne faut pas faire pour aider CORA?

Publié le par JF le démocrate

Comme apparemment beaucoup d'internautes, je viens de visualiser la vidéo - soit-disant réalisée par des employés de CORA -, pour déminer la situation catastrophique due au fait qu'un petit chef (si c'est un grand, c'est une authentique faute professionnelle vis-à-vis de la marque, tellement ce geste est bête) a voulu licencier dans un excès de zèle une employée qui avait récupéré (quel vol!) un ticket de réduction perdu par un client.

 

Voici la vidéo en question, qui fait rigoler tout le monde sur Internet.

 

 

 

Outre l'aspect caricatural, voire parfois grotesque des témoignages, vous remarquerez que quasiment tout dans cette vidéo est orienté "satisfaction du client", leitmotiv par ailleurs tout à fait naturel quand on mène une entreprise commerciale. Ce phénomène est tellement rare venant, non pas d'une direction marketing ou commerciale mais de simples employés, qu'il faut reconnaissons-le beaucoup d'imagination pour penser qu'il s'agit d'une "oeuvre" (parce que cette vidéo est une authentique oeuvre) créée spontanément par un regroupement d'employés qui ont décidé de déclamer publiquement leur authentique amour pour CORA.

 

Je suppose qu'ils sont tous très bien payés, puisqu'aucun ne parle de salaires... C'est marrant d'ailleurs, aucun de ces employés ne dit "ici, je suis bien payé".

 

Bref, continuons à nous amuser avec CORA, en attendant peut-être un jour de nous questionner réellement sur les conditions de travail dans la grande distribution.

 

PS: si vous n'arrivez pas à lire cette vidéo, c'est normal car elle n'est plus disponible sur youtube, il n'y a guère que le site du Figaro qui semble en avoir conservé - momentanément du moins - une trace.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

JF le démocrate 05/11/2011 23:04



@ Françoise


C'est effectivement une grosse erreur de com'... Peut-être d'ailleurs que trop de com' tue la com'? On a déjà vu ça avec DSK chez Claire Chazal.



Françoise Boulanger 05/11/2011 10:07



Puisque le lien n'est en effet plus valide, je pense, JF, qu'on peut voir cette vidéo sur un podcast de Canal+ (je n'ai pas eu le temps de chercher mais comme j'ai vu une
retransmission).


Oui, pauvres femmes, c'est édifiant ! Je suppose que la direction locale a dû se faire sacrément taper sur les doigts. Grosse faute de com'...