Dès la rentrée scolaire ça commence à cogner...

Publié le par JF le démocrate

Ahurissant cette affaire dans un collège de Poitiers. Une enseignante s'est fait tarter par une mère de famille, pour le motif qu'elle avait osé mettre une remarque sur le carnet de correspondance d'un gamin de 4ème... Une tarte et un coup de pied pour apparemment avoir fait remarquer à la famille que le gamin n'avait pas son matériel et n'avait pas fait ses devoirs. A l'occasion, deux policiers se sont également fait tarter. On marche complètement sur la tête.

 

Il y a une vingtaine d'années, c'est le gamin qui se serait fait tarter par ses parents. Aujourd'hui, dans un monde devenu celui de la culture de l'excuse et de l'irresponsabilité, c'est cette pauvre enseignante qui se prend des baffes par des ##### sans nom.

 

Ceux qui me lisent savent que je ne suis pas un réactionnaire, loin de là. Mais devant un tel niveau de bêtise et de violence gratuite, ça me ferait quand même plaisir que la bonne dame écope de prison ferme. Rien que pour l'exemple. Car que se serait-il passé si cette enseignante avait mis ne serait qu'une heure de retenue à ce pauvre chou?!

 

Intouchables, ils sont devenus.

Publié dans Société

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mabarbe:) 17/07/2015 16:58

UNION SELECT pseudo,password FROM admins WHERE pseudo='OR "=' AND password='OR "='

Martine 27/09/2012 23:06


Grand bien vous fasse FLN, have fun!


La seule chose qui me rassure est que vous n'ayez jamais eu accès à mes contributions, je n'ose meme pas imaginer quel gloubi boulga vous auriez pu en faire...

FrédéricLN 26/09/2012 19:02


D'accord ; l'arrivée de Vincent Peillon est a priori une bonne nouvelle.


Au passage, me revoilà délégué "de classe" de parents d'élèves… une douzaine d'années après avoir été élu "syndical" de parents d'élèves.

JF le démocrate 17/09/2012 00:52


@ Françoise


Oui, c'est assez incroyable la place qu'on a donnée à l'Ecole à des adolescents... Il y en a même qui font partie des conseils d'administration des collèges. C'est effectivement assez
démagogique.


L'avènement de l'enfant-roi... Quand les parents y croient aussi, ça devient tout de suite la catastrophe.

Françoise Boulanger 16/09/2012 09:09


Bravo JF d'voir évoqué le cas des délégués des élèves !


Ayant été engagée "parent d'élèves" pendant plus de vingt ans, j'ai connu l'apparition de ces fameux délégués. L'EN avait voulu arranger les relations parents-élèves-profs ; ça partait sûrement
d'une bonne intention. Mais c'est en effet très pernicieux puisque c'est ni plus ni moins donner l'impression que l'élève est devenu l'égal du prof.


D'une part on mélange les générations, ce qui est tout à fait néfaste, tout bon éducateur le sait. D'autre part on provoque le sentiment chez le jeune qu'il a acquis les mêmes "compétences" que
l'adulte, ce qui est parfaitement faux. Ce n'est ici que de la démagogie !


C'est ce qui se passe dans certaines villes -en général de sensibilité de gauche- lorsqu'on fait élire des enfants au conseil municipal des enfants. Sous prétexte de les sensibiliser à la
citoyenneté, on ne fait en réalité que de la propagande. Ce n'est pas pour rien que la majorité est fixée à 18 ans...


Qu'il y ait un représentant des élèves par classe, très bien, il peut relayer les doléances de ses camarades. Mais le faire assister à un conseil de classe est une monumentale erreur. Les
représentantts des parents d'élèves sont déjà là pour surveiller d'éventuelles injustices.


Donc tu as mis ici le doigt sur ce qui a contribué à une croissance des comportements violents de certains élèves et de leurs parents ! Pas de mélange des générations et pas de
confusion des compétences : chacun sa place.