Bayrou est-il le seul vrai démocrate en lice?

Publié le par JF le démocrate

C'est grave pour notre démocratie ce qui est en train de se produire. Ce n'est pas que j'ai une quelconque sympathie ni pour le Front National en général, ni pour Marine Le Pen en particulier. En revanche, l'expression démocratique en notre pays m'est chère. Et quand je vois qu'il y a environ 20% de nos concitoyens qui souhaitent voter pour Marine Le Pen le 22 avril prochain, je ne peux pas et je crois que collectivement nous ne pouvons l'ignorer.

 

Il n'y a pas d'un côté la "bonne démocratie" et de l'autre la "mauvaise démocratie", il n'y a qu'une démocratie c'est la démocratie tout court. Et aucune élite ne devrait pouvoir s'arroger le droit de dire quels sont les candidats "dignes" de se présenter devant le scrutin national. C'est à nos concitoyens de choisir, dans les urnes, et à personne d'autre.

 

Le système des parrainages pour les élections présidentielles est un système qui n'est plus de notre temps. Son esprit demeure toutefois de notre temps, à savoir éviter que des candidatures "farfelues" ne viennent perturber le premier tour des élections présidentielles. C'est tout ce qu'on lui demande à ce système, rien de plus. Mais force est de constater qu'aujourd'hui, sans doute pour des enjeux qui n'ont rien de démocratiques mais tout de partisans, ni l'UMP ni le PS ne sont prêts à aider Marine Le Pen à obtenir les 500 signatures d'élus qui lui permettraient de pouvoir déposer sa candidature le 16 mars prochain.

 

La proposition de F. Bayrou de discuter entre partis politiques qui n'ont pas ce problème de signatures est un flop comme chacun le sait. Et ça, c'est grave pour notre démocratie parce que c'est purement et simplement oublier 20% de nos compatriotes.

 

La réaction d'un Manuel Valls est proprement calamiteuse: "c'est une idée digne de la IVème République".

 

Non, ce n'est pas une idée digne de la IVème République (à supposer que notre Vème République soit bien supérieure à la précédente), c'est juste une idée digne de notre démocratie.

 

Apparemment, la démocratie, chacun en a sa définition personnelle, suivant qu'elle arrange certains intérêts ou non. Au lieu d'être un absolu incontournable, telle qu'elle devrait l'être, on la tord dans tous les sens suivant des intérêts purement claniques.

 

Je n'en étais pas convaincu au début, mais aujourd'hui je dois dire que le Mouvement Démocrate a finalement bien choisi son nom. Quoi que certains puissent hurler, il faut reconnaître une chose: s'afficher en tant que démocrate c'est facile, mais être démocrate dans les actes, c'est tout de suite beaucoup plus difficile.

Publié dans Mouvement Démocrate

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Oups 16/02/2012 08:27


@JF : Certe le FN n'a pas d'élu nationaux, et c'est là je trouverai que ça serait peut tout à l'honneur des autres partis de changer la loi, mais après les prochaines élections. Je ne suis pas
pour une proportionnelle intégrale à l'assemblée. Je pense qu'il faut qu'une majorité existe, mais une dose de proportionnelle, pourquoi pas...


En 81, le FN ne représentait rien ou pas grand chose, 1 ou 2%. Perso, je ne diabolise pas ce parti, mais je ne le victimise pas non plus, car c'est ce qu'il cherche en effet. Je ne comprendrai
pas que les autres partis qu'elle qu'il soit, lui serve de roue de secours. Maintenant, je suis pret a prendre les paris sur les parrainages. :)

Martine 16/02/2012 00:09


Ceci dit, JF si Marine ne peut etre présente il y aura le "petit" candidat qui à mon humble avis a la beauté du diable.

Martine 15/02/2012 23:58


En 2002, mais nan JF, impossible. Pourquoi croyez-vous que la candidature de CPasqua fut écartée? Il voulait vraiment etre présent sur ces élections, mais enfin bon bref gros soucis
judiciaires^^^, si ma mémoire ne flanche pas. ;o)

JF le démocrate 15/02/2012 21:30


@ Oups


Comment le FN peut-il proposer de changer la loi, alors qu'il n'est représenté ni à l'A.N, ni au Sénat? Et tout ça faute de proportionnelle que ni l'UMP, ni le PS n'ont voulu voir instaurée
jusqu'à présent.


Je me fais l'avocat de ce que je ne représente pas, car je crains ce qu'il pourrait se passer éventuellement dans nos rues si un parti politique qui je le répète représente environ 20% des
intentions de votes pour le 22 avril, ne pouvait pas se présenter... Et cela, je crois que ça nous concerne tous.


Jusqu'à présent, il y a toujours eu des petits arrangements de dernière minute pour faire en sorte que JM. Le Pen puisse se présenter (hors en 1981, où il n'a pas eu ses signatures). Chirac
notamment, sans trop en faire publicité, a toujours "arrangé" le coup, sans doute pour une certaine forme de paix civile, alors qu'en 2002 c'aurait très bien pu être lui l'éliminé du 1er tour.


Sarkozy ne le fera pas, parce que Sarkozy c'est comme ça, plus il y a de "bordel", plus il est content. C'est de l'irresponsabilité totale.


Plus on diabolise le FN, plus on le rend fort. A croire que certains tiennent vraiment à ce qu'il perdure dans la victimisation et que ses adeptes se radicalisent...

Oups 15/02/2012 08:41


@JF : 45000 élus qui peuvent parrainer et d'après vous tous seraient sous le joug des 2 grands partis ? Je n'y crois pas une seconde. Cela fait parti de la fable que tente de faire avaler le FN.
Je n'ai pas dis que je ne voulais pas que le FN soit présent, je dis simplement qui si c'est la galère supposée pour le FN de récolter des
parrainages, ça le regarde et je ne pleurerais pas sur son sort. La vie politique est faites d'alliance (voir Boutin et Morin prochainement), si le FN s'isole politiquement c'est son problème. Si
la loi sur les parrainages n'est pas bonne, qu'on la change mais après les élections pour les échéances futures, pas en cours de partie. Puis si Marine a des soucis, elle peut s'allier avec Karl
Lang...mais non, elle ne le fera pas, il faudrait partager le fruit financier de sa moisson électorale. La petite entreprise familiale FN ne connaitra pas la crise...